Un cahier de parcours culturel pour le cycle, pour quoi faire?

Dans notre école, nous avons décidé de mettre en place un cahier de parcours culturel qui suit l’élève dans le cycle.

Il regroupe les traces:

  • de nos lectures

Les élèves ont une fiche plastifiée dans leur cahier qui leur permet de choisir parmi un corpus de questions. Parfois, cependant, ils inventent des questions (si! si! L’un de mes CE2 cette année l’a fait…)

FICHE CE2 CARNET DE LITTERATURE

FICHE CE1 CARNET DE LITTERATURE

  • des poésies que l’on apprend (ou pas..)
  • des chansons, des comptines
  • des fiches ARTISTE

En lien avec la série des P’tites Poules, j’ai crée des fiches pour Le Douanier Rousseau, Munch, Monet, Kandinsky, Bruegel, Arcimboldo, Hiacynthe Rigaud et bien d’autres…

  • des fiches AUTEUR
  • des fiches CINEMA
  • des sorties

Les élèves donnent leur avis, classent, trient les documents qui les intéressent (souvent récoltés pendant les sorties) et le feuillettent régulièrement, en classe et à la maison.

J’ai longtemps hésité à y intégrer les poésies car je ne voulais pas me séparer du petit cahier de TP associant les dessins, mais donner le cahier de parcours culturel à la maison pour apprendre les poésies avec papa ou maman, ça permet aussi à toute la famille de profiter de ce qu’il y a dedans, souvent! Et c’est grâce à plusieurs retours positifs de familles ayant ajoutées quelques petites choses par ci par là (coloriages, noms d’autres albums ou livres…) que j’ai passé le cap. Je ne le regrette pas!

Rendre compte d’une sortie cinéma CE2                    Donner son avis sur un album CE1

  

                    Apprendre une poésie CE2

Afin de compléter la carte d’identité du livre, voici un aide-mémoire pour les élèves (imprimé en format 2 pages par feuille soit A5 pour le glisser dans le rabat de la couverture):

LEXIQUE-carnet-de-litterature

Cette année, j’ai fait évolué le cahier grâce à l’idée de ma collègue de GS/CP.

On y colle, à côté des fiches Artiste une production de l’élève quand c’est possible. Le cahier est coloré et les élèves sont fiers de montrer à la maison leur travail en art. J’affiche d’abord dans la classe (au mur ou sur le fil « des oeuvres » puis nous collons dans le cahier en fin de période!)

Des exemples en photos (on peut reconnaître une fiche de Sanléane, je les utilise aussi!!):

 

  1. Mecarson

    dit :

    Quelle bonne idée, justement nous en discutions avec ma collègue de CE1, merci donc pour ces pistes!

  2. Mecarson

    dit :

    Est-ce que tu mets toutes tes fiches de travail sur les albums ou s’agit-il d’une fiche représentative?

  3. elcaracol

    dit :

    Je leur demande de donner leurs impressions sur les albums que nous étudions en lecture suivie seulement (une dizaine par an, parfois moins). Parfois, on laisse une trace aussi de lectures offertes en réseau (du type: Quel album m’a fait le plus rire dans tous ceux que j’ai lu en lien avec les chats ou Le petit chaperon rouge…? par exemple) ou des histoires que nous connaissons d’un même auteur ou illustrateur.
    Je fais des rallyes dans ma classe, ce qui permet d’avoir un corpus d’histoires assez important et contre toute attente, ils mémorisent bien les titres et les histoires en général (cette année, par exemple, ils sont fans de Pennart et en redemandent! )

  4. Mecarson

    dit :

    C’est vraiment une idée formidable (je me répète!), et pour le format du cahier, pour que ça tienne 2 ou 3 ans?

  5. elcaracol

    dit :

    Un cahier 96 pages en cycle 2 (ma collègue commence au CP) et un autre en cycle 3 car on les remplit beaucoup!!

  6. sanleane

    dit :

    Nous avons intitulé cela « cahier mémoire », mais j’aime beaucoup cette appellation de parcours culturel, cela correspond bien au contenu de ce cahier, et l’idée d’y mettre également les poésies me plait également beaucoup, maintenant pas sûr que je réussisse à l’abandonner, quoique… cela semble tellement évident de la façon dont tu le présentes.

  7. elcaracol

    dit :

    Cette année, en plus, ma collègue a eu l’idée d’y ajouter certains travaux d’arts plastiques réalisés en lien avec la littérature (comme les fusées des rêves que je propose en lien avec l’album L’enfait qui n’aime pas les livres). C’est coloré et ils peuvent le montrer à la maison au fur et à mesure avec l’incitation.
    J’ai eu du mal à abandonner le cahier de poésies, pensant que les élèves étaient attachés au dessin sur la page blanche mais, au final, ils sont ravis du plus grand format.

  8. sanleane

    dit :

    Nous ajoutons également parfois des travaux d’arts visuels, quand le format s’y prête. C’est un cahier qui grossit bien vite. Je pense que pour la prochaine rentrée, je vais me laisser tenter pour les poésies, et cette autre appelation. Merci pour ta disponibilité!

  9. sanleane

    dit :

    Concernant la fiche de lecture que tu intègres à ce cahier, en fait vous la complétez une fois la lecture terminée, c’est bien cela. J’ai parcouru tes différentes fiches et vu les infos qu’elles demandent, c’est la seule possibilité. C’est intéressant comme manière de procéder.

  10. elcaracol

    dit :

    Oui, c’est ça. Nous la complétons à la fin de la lecture, en premier lieu parce que les élèves donnent leur avis sur ce qu’ils ont lu.Ensuite, on y revient parfois après d’autres lectures (en réseau par exemple) car ils peuvent là aussi comparer et s’exprimer sur leur préférence. Ce que je trouve très riche, c’est qu’ils justifient leur avis. Cela donne naissance à un débat car certains d’entre eux lisent leur travail aux autres et ils sont rarement d’accord.Dans tous les cas, on travaille dans le cahier de parcours culturel de manière décrochée, souvent plusieurs jours après la fin du travail de lecture. Cela leur laisse le temps de « digérer » leur lecture. Pour les CE1, je relis l’ensemble de l’album ou de l’histoire à la fin de la séquence.

  11. sanleane

    dit :

    Merci pour ces précisions. Je suis en train de réfléchir à tout cela, car l’année prochaine, je souhaite changer certaines choses pour le cahier, qui restera chez nous cahier mémoire, ma collègue préférant cette appellation;


  12. sanleane
    dit :

    Merci d’avoir remonté et complété ton article. Finalement, nous vons gardé notre cahier mémoire d’un côté pour ce qui est sorties, artistes, musique; le cahier de poésie; et avons mis en place un cahier de Parcours lectures. Mes collègues n’étaient pas partantes pour tout regrouper. Dommage, car cela me plaisait beaucoup.


  13. elcaracol
    dit :

    Nous avions longuement hésité aussi avant de le mettre en place. Il est particulièrement garni (et lourd) dans le cartable des CM qui le prennent à la maison plusieurs fois dans la semaine mais pour le cycle 2, je trouve ce format super. Je n’aimais pas vraiment multiplier les cahiers… Ceci dit, je suis en pleine réflexion autour du cahier d’écrivain…


  14. sanleane
    dit :

    Sur son utilisation ou sa présentation ?


  15. elcaracol
    dit :

    Je n’utilise pas de cahier d’écrivain car jusqu’à présent, j’alterne en CE1 entre des images séquentielles, des exploitations d’albums, des situations vécues… Je trouve que regrouper tout cela dans un cahier permettrait à mes élèves (et aux familles) de suivre la progression, les progrès…mais je m’interroge sur l’articulation avec mon cahier de lexique, les fiches de  lectures suivies et de parcours lectures…


  16. sanleane
    dit :

    C’est pour cela que je suis passée au cahier, pour mieux voir la progression des élèves. Si l’articulation avec le cahier de lexique est évidente, puisque c’est un outil d’aide à l’écriture, cela l’est en effet moins avec les parcours lectures et la lecture suivie. On peut penser à des fiches qui renvoie à l’un ou à l’autre En tout cas, je suivrai tes réflexions avec beaucoup d’attention.


  17. elcaracol
    dit :

    Oui, je te rejoins mais cela m’embête un peu de séparer le travail de lecture et de découverte d’un album (dans un réseau de surcroit) de celui de productions d’écrits. Il faudrait que je refasse la plupart de mes fiches d’exploitation qui contiennent souvent le tout… J’ai un peu peur que l’articulation cahier de lexique/cahier de PC /cahier d’écrivain devienne plus complexe pour les élèves.
    D’un autre côté, je suis tentée par ce cahier qui permettrait de rendre lisible la progression…
    Les tiens arrivent-ils à faire des passerelles entre chacun?


  18. sanleane
    dit :

    En « sortant » la production d’écrit et en la séparant de la lecture, tu auras en effet une meilleur lisibilité des progrès. Mais pour se référer à ce qui a été vu en lecture, tu peux faire figurer une petite banière de rappel du parcours ou de l’album. Pour garder une trace en lecture suivie et dans le cahier de parcours culturel tu peux toujours faire figurer une production écrite photocopiée, style la production qui a le plus plu, pour laquelle les élèves ont voté, car ce cahier suivant l’élève, c’est également intéressant d’avoir ce « souvenir ».


  19. elcaracol
    dit :

    Je vais donc réfléchir à comment remettre en page mes fiches dès à présent! Merci pour cet échange, Sanléane, c’est toujours un plaisir…


  20. sanleane
    dit :
Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial